Votre bic est plus puissant que tous les ordis !

Publié le 19 décembre 2019

Début d’une réunion dans une entreprise. Une demi-douzaine de personnes sont assises autour de tables en U, l’écran est déjà allumé sur le mur du fond, et chacun des participants a les yeux sur son ordinateur, sa tablette ou son téléphone. Une heure et demie plus tard, la grande majorité d’entre eux sort en ayant l’impression d’avoir perdu du temps, et de n’avoir pas appris grand-chose. 

Vous en avez marre ? Alors mettez en place des mesures simples pour que cela change ! L’idée n’est pas de vous faire une formation à la conduite de réunion – il faudrait plus qu’un simple article. Mais je vais vous montrer comment, lorsque vous êtes assis dans le public, écrire à la main facilite votre travail de mémorisation et de conceptualisation. Et je vous donnerai aussi des conseils pratiques pour que les personnes en face de vous abandonnent leurs écrans, lorsque vous êtes l’animateur !

1. Utiliser sa main facilite la mémorisation, la conceptualisation et la concentration

Nous nous souvenons mieux lorsque nous écrivons à la main. Dans une étude de 2010(1), Anne Mangen, de l’Université de Stavanger (Norvège), et Jean-Luc Velay, de l’Université de la Méditerranée à Marseille, ont testé le processus d’apprentissage d’un alphabet sur deux groupes, l’un prenant des notes à la main, l’autre sur le clavier d’un ordinateur. Des tests de mémorisation étaient menés à trois et six semaines, et à chaque fois les personnes ayant pris les notes à la main avaient de meilleurs résultats, y compris sur la reconnaissance des lettres écrites à l’envers. Des tests en imagerie par résonance magnétique (IRM) montraient aussi que dans le cerveau des « scribes », l’aire de Broca (impliquée dans le traitement du langage) était activée, tandis qu’elle ne l’était quasiment pas chez les « claviers ».

Selon les chercheurs, « During the act of writing, then, there is a strong relation between the cognitive processing and the sensorimotor interaction with the physical device. » Le processus de mémorisation est renforcé lorsque notre corps est impliqué, envoyant à notre cerveau un certain nombre de feedbacks. Et ces feedbacks sont radicalement différents lorsque nous écrivons à la main. 

Nous conceptualisons mieux lorsque nous écrivons. En 2014, Pam Mueller, de l’Université de Princeton, et Daniel Oppenheimer, de l’Université de Californie, ont publié une étude au titre évocateur : « The Pen Is Mightier Than the Keyboard »(2) – « le stylo est plus puissant que le clavier ». Ils montrent plusieurs choses :

. Nous prenons plus de notes au clavier… et ça n’a aucun intérêt ! Il a été prouvé que même ceux qui tapent « avec deux doigts », écrivent en moyenne 5 mots de plus par minute qu’en utilisant à la main(3)). Mais du coup, en écrivant avec un stylo on a tendance à écouter, synthétiser, et ne noter que les points essentiels. Votre corps est plus impliqué :  les chercheurs montrent qu’à la relecture vous aurez tendance à vous souvenir du contexte et de vos émotions au moment où vous écriviez. Conséquence, l’étude de Mueller et d’Oppenheimer montre que les étudiants utilisant des ordis et ceux prenant des notes à la main répondent quasiment de la même manière à des questions purement factuelles… mais que les seconds sont deux fois plus performants sur des questions conceptuelles !

. Nos ordis représentent une source de distractions considérable. Les élèves étudiés par les chercheurs passent en moyenne 40% de leur temps sur des applis qui font chuter leur concentration (messageries instantanées, web, mails, réseaux sociaux…) Je n’ai pas trouvé d’étude sur l’effet des mêmes messageries en réunion, mais l’un des retours les plus fréquents à l’issue de mes formations est : « c’était très agréable de sortir la tête du quotidien, d’être vraiment ensemble pendant ces deux jours ». 

2. Utiliser son regard facilite la communication

Dans mon bouquin C’est à vous de parler j’ai consacré un chapitre complet(4) à l’importance du regard dans la communication. C’est son centre, sa partie quasiment animale. Donc tout ce qui perturbe ce lien fondamental doit être éliminé. Quand vous êtes sur votre clavier, il y a entre vous et les autres un écran qui brille et attire immanquablement votre regard.

Conclusion : fermez votre ordinateur, éteignez votre téléphone, et rangez-les avant de démarrer une réunion. Puis demandez aux autres de le faire. Certains râleront, vous diront qu’ils retiennent mieux les choses, que ça leur simplifie le boulot… désormais vous saurez quoi leur répondre !

(1) A. Mangen and J.-L. Velay, 2010. “Digitizing literacy: Reflections on the haptics of writing,” In: M. H. Zadeh (editor). Advances in haptics. Vienna: IntechOpen.

(2)The Pen Is Mightier Than the Keyboard: Advantages of Longhand Over Laptop Note Taking, Pam A. Mueller, Daniel M. Oppenheimer, Volume: 25 issue: 6, page(s): 1159-1168 – Article first published online: April 23, 2014; Issue published: June 1, 2014

(3)Comparison of Typing and Handwriting in “Two-Finger Typists”, C. Marlin « Lin » Brown, Xerox Corporation, Proceedings of the Human Factors Society Annual Meeting, Volume: 32 issue: 5, page(s): 381-385, Issue published: October 1, 1988

(4)C’est à vous de parler !, Aurélien Daudet, Editions Les Arènes, Paris 2011, chap. 5 pp. 69-86

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.