Le bon usage de la colère

Le premier jour, vous découvrirez les sources de la colère, les mauvais usages que nous avons souvent appris en la disqualifiant et vous apprendrez comment elle peut avoir au contraire une puissance constructive, pour résoudre des problèmes.

Le deuxième jour vous apprendrez à vous positionner de façon constructive devant la colère d’autrui, et à reconnaître les bénéfices de ce positionnement sain.

Cet atelier sera co-animé par Alice de Duve et Aurélien Daudet, ce qui permettra un premier éclairage sur les différences dans les « habitudes apprises » par les femmes et par les hommes au sujet de la colère. Et bien sûr chacun sera invité à partager ses propres expériences, pour enrichir encore ce séminaire !

16 participants maximum

3 vidéos express pour vous convaincre

Ils ont aimé

« Travailler avec Alice est un réel plaisir ! Elle transmet son savoir avec générosité, et en plus, elle porte une grande attention au groupe en général et à chacun en particulier. Elle est un exemple de femme alliant bienveillance et affirmation de soi. »
-Natacha D.F.

« Alice mène de main de maître ce séminaire sur la colère, elle nous emmène avec douceur et fermeté dans cette émotion qui n’est vraiment pas simple à gérer. Je suis sortie grandie dans la manière dont j’ai décidé d’utiliser ma colère. Depuis, elle est devenue une alliée puissante. »
– Virginie P.

« Depuis 2 ans maintenant,je parcours sans hésiter les 120 kilomètres qui me séparent du cabinet de Alice. Les progrès accomplis grâce au travail que j’ai entrepris avec elle valent amplement le temps que je passe dans ma voiture ! Alice se montre douce et discrète, elle respecte mon rythme tout en me faisant avancer dans mon cheminement personnel. Son aide est particulièrement efficace et j’en mesure les effets très concrètement dans ma vie de tous les jours. » Fabian D.

À propos d’Alice de Duve

Je suis née à Alger en novembre 1971, puis je suis rentrée très rapidement en Belgique. Depuis que je suis toute petite, je suis fascinée par le fonctionnement psychique des individus. Qu’est-ce qui les amène à penser de cette manière, à faire ce qu’ils font, qu’est-ce qu’ils ne voient pas qui pourrait les aider à se sentir mieux ? À 17 ans, je m’intéresse au travail d’interprétation des rêves de Sigmund Freud et je choisis de devenir psychanalyste.

J’ai obtenu ma Licence en Sciences Psychologiques et Pédagogiques, orientation Clinique à l’Université Libre de Bruxelles en 1995. J’ai ensuite été agrégée à l’Université Libre de Bruxelles en 1996. Je commence alors à travailler dans différentes associations du Centre-Ville de Bruxelles dont le public cible est issu de l’immigration. Les résultats de nos interventions me paraissent bien maigres, alors de mon côté, je suis à la recherche d’outils performants pour aider au changement. Je fais un bref passage par la psychanalyse qui, finalement, ne me convient pas.

Tout en travaillant, je me forme notamment à l’EMDR, méthode de traitement des traumatismes psychologiques, auprès de Ludwig Cornil, ensuite je découvre l’Analyse Transactionnelle et suis séduite par l’efficacité de ses concepts et outils. Je me forme alors à l’Analyse Transactionnelle pendant 6 ans, de 2004 à 2010. Convaincue par l’approche, je collabore avec les fondateurs de l’Atelier Transactionnel, l’école belge où je suis formée, que j’intègre en 2012.

En 2004, j’ouvre ma consultation privée de psychologue-psychothérapeute à Bruxelles. J’y reçois des adultes, individuellement, puis également en groupe thérapeutique. Je collabore également avec des collègues pour animer des marathons thérapeutiques, soit des journées de psychothérapie intensive en groupe. En thérapie, chaque rencontre est l’occasion de découvrir une nouvelle personne, dont la vie et la personnalité sont comme un puzzle dont les pièces seraient emboîtées d’une manière qui ne convient pas à leur auteur. Une vie de souffrance n’est pas une obligation ni une condamnation. En tant que thérapeute, mon but est d’aider ceux qui le veulent à restructurer leur puzzle autrement.

En 2016, je fonde What else is possible ?, un nouveau chapeau pour couvrir mes activités de psychologue-psychothérapeute, mais aussi de conférencière et formatrice. Je m’intéresse aujourd’hui à des approches moins cérébrales, moins cognitives. L’idéal que je poursuis : créer une boîte à outils efficaces, accessibles, pour s’alléger, se libérer des entraves dans lesquelles nous nous prenons les pieds parfois durant des années, et parvenir à créer la vie que nous choisissons.

6 Commentaires

  1. Bonjour,
    Avez vous une date en 2019? je souhaite offrir ce séminaire à mon père.

    Réponse
  2. Bonsoir
    Avez vous une date en 2019 ?
    Merci

    Réponse
    • Bonjour Jérôme,

      Pour l’instant aucune date n’est prévue, mais le stage sera bien programmé en 2019. Si vous êtes inscrit à la newsletter et/ou sur la page Facebook, vous serez averti à temps !

      Merci de votre intérêt et à très bientôt,

      Aurélien

      Réponse
  3. Y a t-il un séminaire prochainement ?

    Réponse
  4. Bonjour,

    Quand aura lieu le prochain séminaire sur ce thème ?
    Merci

    Johann

    Réponse
    • Bonjour, nous sommes en train de caler les dates avec Alice de Duve – a priori vers le mois de juin 2018 ! Merci de votre intérêt, et à très bientôt peut-être sur un autre séminaire, Aurélien

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à ma newsletter !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.