Pourquoi j’ai choisi l’Analyse Transactionnelle

Publié le 25 octobre 2018

L’Analyse Transactionnelle (l’AT) constitue la toile de fond théorique et pratique de la plupart des formations et articles que vous trouverez sur mon site. J’ai reçu un certain nombre de questions concernant ce modèle, et je veux aujourd’hui vous expliquer pourquoi je l’ai choisi comme colonne vertébrale de ce que je propose. Pour cela, je vais vous donner les trois postulats fondamentaux de l’AT.

  • Tous les gens sont OK

Il s’agit du postulat fondamental de l’AT : nous avons, vous et moi, de la valeur, de l’importance et de la dignité en tant que personnes. Je m’accepte en tant que moi et je vous accepte en tant que vous. C’est une affirmation quant à l’essence de la personne plutôt qu’à son comportement – on est au niveau de l’être plutôt que du faire.

Il m’arrivera quelquefois de ne pas aimer ce que vous faites, mais j’accepterai toujours ce que vous êtes. Votre essence en tant qu’être humain est OK pour moi, même si votre comportement ne l’est pas.  Je ne vous suis pas supérieur et vous n’êtes pas supérieur à moi ; nous sommes, en tant que personnes, au même niveau. Cela reste vrai même si ce que nous faisons est différent, même si nous ne sommes pas du même âge, de la même race ni de la même religion.

  • Tout le monde a la capacité de penser

Tout le monde a la capacité de penser, à l’exception des gens qui ont de graves lésions cérébrales. Par conséquent, il est de la responsabilité de chacun de décider de ce qu’il ou elle veut dans la vie. Chaque individu, au bout du compte, devra supporter les conséquences de ce qu’il ou elle aura décidé.

  • Tout le monde a la capacité de décider

Ce sont les gens qui décident de leur destinée et ces décisions peuvent être changées. 

Ce postulat découle largement des deux premiers. Vous et moi, nous sommes tous les deux OK. Il nous arrive parfois d’adopter un comportement non OK. Dans ce cas, nous appliquons en général des stratégies décidées dans notre enfance. De telles stratégies constituent ce que nous avions trouvé de mieux, enfants, pour survivre et obtenir ce que nous voulions d’un monde apparemment hostile. Adultes, nous reprenons ces mêmes schémas de temps en temps, même si les résultats se révèlent douloureux ou stériles pour nous.      

Chaque fois que nous prenons une décision, nous pouvons la changer ultérieurement. Cela est vrai des décisions précoces que nous prenons sur nous-mêmes et sur le monde, et si certaines décisions du jeune enfant aboutissent à des résultats désagréables dans notre vie adulte, nous pouvons remonter jusqu’à elles et les remplacer par des nouvelles, mieux adaptées.

Les autres ou l’« environnement » ne peuvent pas nous faire ressentir ni nous comporter de  telle ou telle manière. Ils exercent peut-être des pressions sur nous, mais c’est toujours notre décision personnelle d’y céder : nous sommes responsables de nos propres sentiments et de nos comportements.

Donc, les gens peuvent changer – c’est-à-dire changer de comportements. Nous pouvons mener à bien le changement non seulement par l’examen approfondi de nos vieux schémas comportementaux, mais aussi en décidant de manière active de les changer. Et les changements que nous accomplissons peuvent être vraiment réels et durables.

L’AT représente pour moi un système puissant d’accès à l’autonomie personnelle, à une intelligence claire de mes émotions et de celles des personnes qui m’entourent, à des outils opérationnels me permettant de décider du sens que je veux donner à ma vie et des stratégies positives pour y parvenir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.