Muscler son Intelligence émotionnelle en 2 jours… et 4 semaines

Publié le 3 décembre 2017

Le mois dernier j’ai suivi le programme à Londres le programme développé au sein de Google sur Leadership et Méditation. Une manière brillante d’intégrer la pleine conscience de manière opérationnelle dans la vie des entreprises.

J’ai publié sur ce blog quelques articles montrant les effets positifs scientifiquement prouvés de la méditation sur l’organisme, et j’ai commencé cet été à pratiquer la méditation sur une base… aussi régulière que possible. Mais je n’arrivais pas à faire un lien efficace entre cet aspect « bien-être perso » et la performance en entreprise. Et puis j’ai entendu parler du Search Inside Yourself Leadership Institute (SIYLI), créé en 2012 par Chade-Meng Tan. Employé n°107 de Google, cet ingénieur informatique a monté en 2007 au sein du géant américain un programme de méditation pour aider ses collègues à réduire leur niveau de stress. Ce programme a connu un tel succès qu’en 2012 il a créé sa propre société, et comme tout bon américain, écrit un best-seller.

Le programme phare de SIYLI dure deux jours, décomposés en 5 séquences.
Deux sont internes :
1. Conscience de soi (Self-Awareness)
2. Gestion de soi (Self-Management)
Et trois sont inter-personnelles :
3. Motivation
4. Empathie
5. Leadership

1ère séquence : Conscience de soi (Self-awareness)

L’intelligence émotionnelle peut être définie comme « la capacité de surveiller ses propres sentiments et émotions et ceux des autres, de faire la différence entre eux et d’utiliser cette information pour guider sa pensée et ses actions » . Aujourd’hui la plupart des qualités d’un bon leadership sont liées à l’intelligence émotionnelle, bien plus qu’à l’intelligence rationnelle. Or, de plus en plus d’études scientifiques prouvent l’impact positif de la méditation sur l’intelligence émotionnelle. En 2016 plus de 800 études sur le sujet ont été publiées dans le monde, contre quasiment aucune en 2000…

Pour développer notre intelligence émotionnelle nous devons sortir de notre mode « Pilotage automatique » et pour cela développer l’attention et la conscience de soi. La pleine conscience peut être définie comme « être attentif à ce qui se passe dans le moment présent dans notre esprit, notre corps et notre environnement extérieur, avec une attitude curieuse et positive ».

2ème séquence : Gestion de soi (Self-Management)

C’est la conscience active de nous-mêmes qui va nous permettre de sortir du pilotage automatique et donc de retrouver notre liberté de choix : « Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. C’est dans cet espace que nous avons le pouvoir de choisir notre réponse. Dans notre réponse réside notre croissance et notre bonheur », disait Victor Frankl (cité dans le programme SIY).

« Le management de soi, c’est remplacer le refus, le déni ou la suppression de nos émotions par la gestion de nos états émotionnels, de nos impulsions et de nos ressources ». Dans la vidéo ci-dessous, Philippe Goldin, professeur à l’Université de Californie Davis, explique comment un déclencheur (« trigger » en anglais) externe provoque une réaction immédiate dans notre cerveau limbique, réaction traitée, régulée ensuite par le néocortex. Ce qui est essentiel, c’est que cette régulation est elle-même profondément influencée par notre image de nous-même et notre capacité à utiliser le langage.

Pour rendre ce processus de régulation plus efficace, le programme SIY propose l’outil SBNRR, pour « Stop / Breathe / Notice / Reflect / Respond ». Soit en français : « Stop / Respire / Constate / Réfléchis / Réponds ». Lorsqu’un événement extérieur déclenche une brutale montée des émotions en moi, suivre cette séquence me permet de laisser au néocortex le temps de faire son travail de prise de distance, d’analyse et de régulation des émotions, pour une réponse plus efficace.

La gestion de soi, c’est le passage de la contrainte au choix.

3ème séquence : Motivation

Le programme SIY distingue trois facteurs de motivation :

• Être aligné. L’idée est de prendre conscience du sens que je veux donner à ma vie, en fonction des valeurs essentielles pour moi, et d’un équilibre dynamique entre ses challenges et ses compétences (le flow défini par Mihaly Csikszentmihalyi).
• Avoir une vision. Dans un article célèbre, Regina Pally a montré comment « Les neurosciences indiquent que la “répétition” est fondamentale pour le fonctionnement du cerveau. Le cerveau prédit inconsciemment ce qui est le plus susceptible de se produire et met en mouvement les perceptions, les émotions, les comportements et les réactions interpersonnelles les mieux adaptés à ce qui est attendu – avant que les événements ne se produisent. Les prédictions permettent aux individus d’être prêts “à l’avance” afin que les réactions se produisent rapidement et en douceur lorsque des événements se produisent. Le cerveau utilise l’apprentissage du passé comme guide pour déterminer ce à quoi s’attendre dans l’avenir. (…) Comme les prédictions intègrent l’expérience et l’apprentissage passés, le passé tend à biaiser l’expérience actuelle. D’une certaine façon, nous apprenons du passé ce qu’il faut prévoir pour l’avenir et ensuite vivre l’avenir que nous attendons. Comme les prédictions ne sont pas toujours correctes, il existe un système de surveillance. Il est proposé que la conscience ait évolué pour améliorer la surveillance et la correction des erreurs de prédiction. »
Pour que ce système de surveillance fonctionne, nous devons avoir une vision claire, construite consciemment, de l’endroit où nous souhaitons conduire notre vie. Et par exemple, pour construire cette cible utiliser l’exercice suivant :
– Si tout dans ma vie, à partir d’aujourd’hui, rencontre ou dépasse mes attentes les plus optimistes, à quoi ressemblera ma vie dans 5 ans ?
– Qui suis-je et que suis-je en train de faire ?
– Comment est-ce que je me sens ?
– Comment sont mes relations avec les autres ? »
• Être résilient. Développer la capacité de se remettre ou de s’adapter facilement à un malheur ou à un changement.

4ème séquence : Empathie

Dans un autre article j’ai rappelé qu’il existe une différence fondamentale entre l’empathie et la sympathie. Une autre vidéo utilisée lors du programme SIY montre comment notre niveau d’empathie est étroitement lié au sentiment d’appartenance à un groupe.

Pour rentrer dans une attitude empathique, il faut :
• Identifier une similitude avec l’autre
• Avoir une attitude bienveillante

5ème séquence : Leadership

Cette partie du séminaire se concentre sur la puissance de la compassion dans l’exercice du leadership. Joan Halifax la définit comme « la capacité d’être attentif à l’expérience des autres, à souhaiter le meilleur pour les autres, et à sentir ce qui sera vraiment utile pour les autres. » (“Compassion may be defined as the capacity to be attentive to the experience of others, to wish the best for others, and to sense what will truly serve others.”) Dans un article qui a connu un retentissement considérable il y a maintenant 5 ans, Jeff Weiner, le patron de Linkedin a montré le lien entre la compassion et un vrai leadership. Des notions qu’il explique dans la vidéo ci-dessous.

De manière plus pratique, le programme donne aussi des clés sur l’art de mener des conversations difficiles. J’y reviendrai dans un autre article, avec en particulier quelques règles tirées du livre Difficult Conversations: How to Discuss What Matters Most, de Sheila Heen, Bruce Patton et Douglas Stone, recommandé pendant le séminaire.

6ème séquence : 28 jours de méditation quotidienne !

La puissance de ce séminaire réside dans l’intensité de ces deux jours, dans les très nombreux exercices pratiques permettant d’intégrer immédiatement les concepts présentés. Mais ce qui m’a tout autant bluffé, c’est la suite de ce programme ! A peine rentrés chez nous, nous avons reçu chaque jour un mail nous proposant une méditation brève à télécharger avec en général une technique simple à mettre en pratique dans la journée. Une manière simple, élégante et profonde d’entretenir l’énergie née de ces deux jours et d’ancrer certains de ses enseignements.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.