Ce livre peut changer le cours de votre vie

Publié le 11 décembre 2021

Cette semaine j’ai lu deux livres. En fait, j’ai lu deux fois de suite le même livre. Un révélateur acéré de ce qui fait notre humanité : la tension entre notre vocation et notre ennemi intérieur, la Résistance. Et aussi un manuel unique de ce que nous devons faire pour réaliser la première et tuer la seconde. Je sais que dans mon histoire, il y aura un avant et un après War of Art, de Steven Pressfield. 

Lire ce livre peut changer votre vie - Aurélien Daudet

Est-ce que vous avez déjà rêvé d’écrire un livre ? De partir pour un voyage autour du monde ? De perdre du poids ou d’arrêter de fumer ? De changer de job ? De vous mettre à votre compte ?

Vous en parlez autour de vous, vous y pensez souvent, mais vous avez peur. Vous ne savez pas exactement par où commencer, et vous avez l’impression qu’il y a toujours quelque chose qui vous bloque, qui vous détourne de cette chose si importante pour vous. Nous trouvons des dizaines, des centaines d’excellentes raisons pour ne pas nous mettre une bonne fois pour toutes au travail, cesser de procrastiner, cesser de faire autre chose, devenir têtus, bornés, obsédés par une seule chose : la réalisation de notre rêve, de notre vocation.

Mais pour cela nous devons comprendre une chose : nous sommes en guerre, contre un ennemi intérieur, la Résistance, cette force qui est totalement nôtre et dont le seul but est de nous empêcher de réaliser notre plein potentiel. Dans son livre War of Art, Steven Pressfield démasque nos comportements « rationnels » et montre qu’ils ne sont que des stratégies de la Résistance.

L’ennemi, 

« ce n’est pas la difficulté du projet, ni l’état du marché ou le vide de notre compte en banque.

L’ennemi, c’est la Résistance.

L’ennemi est notre cerveau bavard qui, si nous lui accordons ne serait-ce qu’une nanoseconde, commencera à produire des excuses, des alibis, des auto-justifications transparentes et un million de raisons pour lesquelles il ne peut pas / ne devrait pas / ne veut pas faire ce que nous savons devoir faire. »

Allons-nous laisser la Résistance nous convaincre d’attendre « demain » pour faire les choses ou allons-nous changer les choses AUJOURD’HUI ?

« La résistance ne peut être vue, touchée, entendue ou sentie. Mais on peut la sentir. Nous l’expérimentons comme un champ d’énergie rayonnant d’un travail en puissance. C’est une force de répulsion. Elle est négative. Son but est de nous repousser, de nous distraire, de nous empêcher de faire notre travail. »

Même si elle est à l’intérieur de nous-mêmes, qu’elle est 100% notre création, Steven Pressfield personnalise la Résistance, car mettre un nom sur cette force « aussi puissante que la gravité », c’est nous permettre de mieux la connaître. Et ainsi de l’utiliser à notre avantage. Car la Résistance est aussi une boussole qui nous indique la chose exacte que nous devons faire à ce moment précis.

Une fois que vous vous êtes engagé à faire cette chose que vous êtes censé faire, c’est à ce moment-là que vous « devenez Pro », comme le dit Steven Pressfield. Mais « devenir Pro » ne signifie pas que les choses deviennent faciles, que le changement se fait sans à-coups, que l’argent commence à affluer… Devenir Pro signifie seulement que vous avez pris la décision de « faire le travail ».

Comme le dit cette citation du Bhagavad Gita que reprend Steven Pressfield dans plusieurs de ses livres, « nous avons droit à notre travail, mais pas aux fruits de notre travail ». Nous avons le contrôle sur nos actions, les résultats pourront venir, éventuellement, mais cela n’est pas sous notre contrôle. Et même s’ils ne venaient pas, ça n’est pas grave. Car c’est le processus lui-même qui nous apporte la joie et l’épanouissement.

Nous avons le pouvoir d’arrêter de procrastiner et de nous mettre au travail… au vrai travail pour lequel nous sommes appelés.

« L’aspect le plus pernicieux de la procrastination est qu’elle peut devenir une habitude.

Quand nous reportons nos vies à plus tard aujourd’hui, en réalité nous les reportons jusqu’à l’heure de notre mort.

N’oubliez jamais : à cet instant précis, nous pouvons changer notre vie.

Il n’y a jamais eu un moment, et il n’y en aura jamais, où nous n’avons pas le pouvoir de modifier notre destin.

À cette seconde, nous pouvons renverser la Résistance. »

Parfois, lire un livre peut nous aider à changer notre vie. Depuis cette semaine, j’ai l’impression d’avoir rencontré une personne unique, quelqu’un dont j’entends la voix plusieurs fois par jour. War of Art a rejoint la liste de mes 10 livres fondateurs. Et c’est le premier d’entre eux qui ne soit ni un roman, ni de la poésie.


Prenez rdv pour une première analyse de votre stratégie commerciale ! Si vous êtes une créatrice d’entreprise, une freelance, une indépendante, et que vous n’arrivez pas à faire entendre votre voix, à trouver des clients, ou à faire accepter vos prix… cliquez sur le lien ci-dessous et choisissez un des créneaux horaires disponibles.

J’analyserai vos réponses à quelques questions avant notre appel, et lorsque nous nous rencontrerons, nous définirons ensemble les premiers changements à mettre en place pour obtenir des retours positifs de vos clients.

Ce premier échange, et les idées que vous pourrez directement utiliser dans votre stratégie commerciale, sont absolument gratuits. Donc si vous êtes prête à commencer le processus, cliquez ci-dessous et programmez votre appel !

Prenez RDV

2 commentaires

Tournaire

12 décembre 2021 à 11h33

Merci Aurélien pour ce partage ! Disons que c’est plus direct de Alexandre Dumas 😉 En tous cas les quelques ligne de résumé que tu nous partages sont super intéressantes : cela veut dire que la volonté s’équilibre avec la résistance ? En tous cas ça tombe à point nommé pour reprendre avec envie tous les projets après les fêtes !
Merci pour le partage.

Aurélien Daudet

12 décembre 2021 à 19h00

La volonté peut VAINCRE la Résistance. C’est le combat d’une vie selon Steven Pressfield, mais chaque minute passée en direction de notre rêve en vaut la peine…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.